La Gnose

 LÌnstitut      Anthropologie       Fondements       La Gnose       Fondateur       Activités       Liens

«La Gnose est habituellement interprétée comme la recherche d'une connaissance absolue, et libératrice».

Au travers des dictionnaires, nous pouvons affirmer aujourd'hui que le mot Gnose est grec, et qu'au sens général il signifie simplement: connaissance. Mais dans un sens plus profond, il a signifié en de nombreuses époques de l’humanité, la résurgence d'une science ou d'un courant lié à l'explication des phénomènes métaphysiques et physiques de l'homme.

 

Le Sphinx

D'une façon plus descriptive, Théodote identifiait la Gnose à la connaissance libératrice d'une série de questions: «Qui étions-nous, que sommes-nous venus faire, où étions-nous, où avons-nous été jetés, où allons-nous, de quoi nous libérons-nous, qu'est-ce que naître, qu'est-ce que renaître» (Théodote).

Comme réponse à ces inconnues de l'existence, surgit le développement doctrinaire: l'homme tend substantiellement à l'union avec l'Absolu, le véritable et  parfait, quoique ineffable.

Cependant, par un destin   spécifique, l'homme se trouve en exil dans un monde imparfait qui l'emprisonne et le trouble.


Institut Gnostique d'Anthropologie Samaël et Litelantes:    WEB SITE:  www.InstitutGnostique.com         

matériel psychique, l'essence, était enferme dans le «Je» comme dans une tombe, en tant que châtiment pour quelque erreur.

Le gnosticisme est en lui-même une structure verbale ou grammaticale qui enveloppe l'idée de systèmes doctrinaires d'orient ou d'occident qui prétendent rendre a la conscience conditionnée par l'Ego animal, son état originel d'infinitude et d'universalité.

«Celui qui arrive à connaître de cette façon, sait d'où il est venu et où il va. Il sait comme l'ivrogne qui est sorti de l'ivresse, qui s'est retrouvé, qui a récupère le propre de lui-même.» (Evangile de la Vérité).

A la base, l'étude gnostique commence avec une relation correcte avec soi-même, c'est-à-dire avec la conscience, son origine cosmique, sa chute dans le monde des formes que régit la fatalité et la loi de la naissance et de la mort. Il est nécessaire qu'elle soit éveillée par sa contrepartie supérieure, pour qu'elle puisse réintégrer son état primitif.

Pyramides de Gizeh

L'unique voie de libération est dans la connaissance de soi-même et la reconnaissance de sa séparation d'une conscience ineffable, divine.

La chute de l'homme dégénéré est le fondement de la théologie de toutes les nations antiques. Platon témoigne également que telle était la doctrine des orphiques, et lui-même la professait. Selon  Philolaos,  le  pythagoricien (Ve siècle av. J. C. ), les philosophes antiques disaient que le